Recruter des personnes qualifiées ou en alternance Recruter des personnes en situation de handicap

Connaître l’Insertion par l’Économie

Aide à la lecture: les mots ou expressions oranges et soulignés sont cliquables et affichent une Infobulle. Les mots ou expressions jaunes sont des liens vers d’autres pages ou d’autres sites.

1. Que signifie « Insertion par l’Économie » ?

L’Insertion par l’Économie désigne le fait d’embaucher des personnes éloignées de l’emploi via un contrat de travail. Cette insertion peut-être directement réalisée par les entreprises de propreté ou en coopération avec des structures d'insertion (Cette expression ne doit pas être confondue avec l’Insertion par l’Activité Économique (IAE) qui désignent précisément les S.I.A.E.).

Les entreprises de propreté ont recours à l’Insertion par l’Économie pour répondre globalement à des enjeux de responsabilité sociétale et plus directement à des problématiques de sourcing ou de réponse aux clauses sociales des marchés. Elle permet également de répondre aux obligations comme le quota d'alternance, ou l’obligation d'emploi de personnes en situation de handicap. Pour que l’insertion soit durable, l’intégration se déroule, in fine, au sein d’une entreprise de Propreté.

 2. Qu’est-ce qu’un public en insertion

L’expression « public en insertion » ou  « personnes éloignées de l'emploi » peut recouvrir des situations très différentes selon le contexte. L’expression « public prioritaire » est également parfois utilisé. Il s’agit a priori des personnes qui n’ont pas l’expérience, les compétences ou les attitudes permettant une embauche « traditionnelle » et pour lesquelles les pouvoirs publics favorisent l’embauche. Les entreprises de Propreté intègrent naturellement des personnes éloignées de l'emploi depuis toujours, ce qui en fait une des premières branches d’Insertion.

Quatre principaux statuts désignent généralement les « personnes éloignées de l’emploi » (liste non exhaustive) :

  • Un demandeur d’emploi de longue durée (+ de 12 mois d’inscription au chômage),
  • Une personne en situation de handicapau sens de l’article L 5212-13 du code du travail fixant la liste des bénéficiaires de l’obligation d’emploi
  • Un bénéficiaire de minimas sociaux, tels que l’allocation spécifique de solidarité (ASS), de l’allocation temporaire d’attente (ATA), du RSA, de l’allocation adulte handicapé (AAH) ou de l’allocation d’invalidité
  • Un jeune de niveau infra. 5, soit d’un niveau inférieur au CAP/BEP.

D’autres statuts peuvent compléter cette liste. Dans le contexte spécifique des clauses sociales des marchés publics, le terme désigne une liste fermée de publics recrutés dont les heures de travail compteront dans l’obligation d’insertion précisé dans le Cahier des Clauses Administratives Particulières (CCAP).

Pour vous repérer dans les partenariats possibles dans le cadre de clauses sociales, consulter la section: S’appuyer sur des structures d’insertion

Retrouvez ci-dessous des informations liées à votre région:

  • Des documents ou conventions répertoriées s’ils en existent,
  • Des structures d'insertion référencées avec les informations nécessaires pour mieux les connaître et les contacter (bloc orange).

Vous êtes directement orientés sur votre région par géolocalisation, mais vous pouvez choisir d’autres régions.

Choisissez une région afin de découvrir les structures sur votre territoire